Afin d'avoir des interventions réussies, il faut une bonne structure de commandement. Ceci est un défi pour le Service d'Incendie en Belgique. 251 Services d'Incendie municipaux ont été unis dans 34 zones d'incendie. L'importance d'un système de gestion va augmenter lorsque les pompiers de différentes stations vont devoir travailler ensemble. Dans le monde était passé à travailler "sous la tour de l'église". Il y avait très peu de coopération entre les stations.

 

Afin d'avoir un bon commandement et de contrôle, il doit y avoir une structure. Quand on veut une structure qui fonctionne, il doit être utilisé en permanence. Une structure qui est utilisée uniquement lors de catastrophes ne fonctionnera pas correctement. Les pompiers ne seront pas utilisées à travailler avec elle. Le service d'incendie a besoin d'un système de commandement qui adapte à la taille d'un incident. En faisant sorte, nous nous retrouvons avec un petit ICS avec un officier en chef et un sousofficier pour un feu de cheminée par exemple. Cela peut être étendu avec 10+ principaux officiers, plus de 100 dirigeants de l'entreprise et plus de 1000 pompiers avec des catastrophes. Dans plusieurs pays, un système similaire est en cours d'utilisation. Pendant les feux de forêt le nombre de pompiers qui combattent l'incendie peut être très élevé. Pourtant, le même ICS est utilisé comme avec un incendie d'une maison ordinaire.

 

Dimi Vercammen et Bert Brusshermans ont écrit une série d’articles traitant du système de gestion pour « de brandweerman » ( en Néerlandais):

 

ICS gestructureerde aanpak van incidenten - deel 1

ICS gestructureerde aanpak van incidenten - deel 2

ICS gestructureerde aanpak van incidenten - deel 3

 

Dimi Vercammen a écrit un article concernant "decision making" pour "de brandweerM/V" (En Néerlandais):

Decision making bij de brandweer